Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De Fils en Dentelles et Broderies
  • De Fils en Dentelles et Broderies
  • : "De Fils en Dentelles", née en 2005 fait découvrir et partager la passion de la dentelle, transmettre le savoir dentellier afin de sauvegarder ce patrimoine culturel : Torchon, Cluny, Danoise, Bayeux, Craponne, Lille.... Nous partageons aussi les passions personnelles de nos adhérentes : cartonnage, broderie traditionnelle, tapisserie à l'aiguille... et broderie Japonaise, ou « Nuido » Ainsi, depuis 2011, notre association se nomme : De fils en Dentelles et Broderies
  • Contact

Nos stages ouverts à tous

    Saison 2016- 2017

Cours au Centre Culturel Paul Eluard

14550 Blainville sur Orne

    Dentelle aux fuseaux

(Torchon, Cluny, Craponne, Danoise,

 Bayeux, Blonde de Caen)

  Mardi : 13H30 - 19H

Mercredi : 14H00 - 17H30

Jeudi : 14H00 - 17H30

 

 Possibilité de stage de 3 jours

dans l’année.

 

 

  Broderie Traditionnelle Japonaise

  Cours bimensuels à l’année :

Vendredi : 13h30 à 16h30 

 

 Stage de Broderie Japonaise « Nuido »

4 jours  Possibilité de fractionner le stage en

    2x2 jours

 Stage d’initiation à la Broderie Japonaise

 3 jours

 Prêt du matériel (métier, aiguille) pendant le stage

Tarifs donnés en nous contactant :

Contactez-nous au 02 31 95 46 13 !

Recherche

Tous à vos agendas !

    "De Fils en Dentelles et Broderies" vous propose des stages de Broderie japonaise.

Il est néanmoins possible de venir toute l'année ! (hors vacances scolaires). Le matin, vous serez seul(e) avec notre professeur et l'après-midi, vous serez intégré(e) au groupe des autres stagiaires. N'hésitez pas à nous téléphoner pour en savoir plus ! 

22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 16:41
Le voyage annuel des dentellières et brodeuses est toujours un grand moment ! Cette année, il a eu lieu près de L'Aigle, sous la pluie... ça n'empêche pas la bonne humeur :
002  001
Le matin, nous avons visité la manufacture Bohin à St Sulpice sur Risle. C'est la dernière de France à fabriquer des aiguilles, des épingles à tête de verre et des épingles à nourrice, ce qu'elle fait pour le mieux depuis 180 ans, quand Benjamin Bohin l'a prise en main, nous explique notre guide :003 On a tout compris sur la fabrication des aiguilles depuis le tréfilage,
004  005
l'épointage, l'estampillage, le perçage, 006
le polissage, le vannage,  l'appérissage, [ En plus on apprend plein de petits détails sur l'entreprise, jusqu'au prénom de certains ouvriers : Victor, spécialiste de l'appérissage, (rangement des aiguilles dans le même sens) : En une dizaine de secondes, Victor ordonne en paquet des milliers d'aiguilles entremêlées. Le geste est le même depuis la nuit des temps. Victor est le seul à le connaître, il l'a appris de son oncle. Ils ont voulu le remplacer par un plateau vibrant électrique, mais l'ouvrier était plus rapide.]
007  008
le nickelage, le tri, [à encore, petite anecdote locale : Isabelle est  au contrôle de la rectitude (En faisant rouler l'aiguille sous son doigt, elle peut dire si celle-ci est droite ou pas : toute la production lui passe sous les doigts !!! ]11 le conditionnement :[Ici, c'est Lucie qui est incollable ]010
12
Dans le même temps, nous avons pu observer la fabrication des épingles à tête de verre : et pas n'importe quel verre : du verre de Murano ! Sur la photo la flèche rouge montre la barre de verre mise à chauffer sur la flamme d'un chalumeau ( flèche bleue) ; sur le mini-tapis roulant, derrière, passent les épingles qui effleurent la larme de verre en fusion qui se refroidit quelques centimètres plus loin en formant une perle de verre ( flèches vertes). 19
On a vu aussi les machines qui fabriquer les épingles à nourrice, toutes aussi ingénieuses !20Le parcours se poursuit au milieu des vitrines de publicité, d'exposition 014 ... pour arriver à un petit film sur la vie de Benjamin Bohin :015Benjamin Bohin, personnage au grand charisme a commencé à travailler avec son père à 8 ans. A 11 ans, comme il voulait passer contremaître, mais que son père ne voulait pas, il a voulu se sauver en Amérique... Ils l'ont rattrapé au Havre !.. Ce n'est "qu'à" 17 ans qu'il a pu prendre le contrôle de la manufacture ...016 Mais je ne vous raconte pas tout, allez donc voir ce musée, c'est chouette et vous en saurez plus...Puis nous nous sommes retrouvées dans la boutique pour quelques achats :017D'ailleurs, la journée n'est pas finie...   Après le bon repas pris à l'hôtel du Dauphin ,018nous avons continué notre périple sous la pluie par deux petits musées à Aube, sur les bords de la Risle : celui de la grosse forge : c'était bien aussi, mais on a eu froid, à force de se faire tremper, mouiller, rincer, arroser, doucher ...21024
22  23
On a eu ainsi un aperçu de l'ancêtre des acieries. 33
25  26
Je vous invite à faire la balade si le temps le permet, car un chemin au bord de la Risle relie ce petit musée à celui de la Comtesse de Ségur ( la photo n'a pas été prise le même jour !!!)27La comtesse de Ségur, ça doit rappeler un tas de souvenirs aux petites filles modèles que nous étions toutes, mesdames ! Ce n'est pas sa maison, c'est l'ancien presbytère car, elle, elle habitait tout près, au château des Nouettes, mais on ne peut pas le visiter28 Le musée s'est installé il y a 30 ans à l'initiative d'Arlette de Pitray, descendante de la Comtesse de Ségur, née Rostopchine29 Ils essayent de la faire découvrir comme le témoin de son époque et de son pays. 31Ses livres sont imprégnés de l'histoire d'Aube. Comme La fortune de Gaspard, qui évoque la grosse forge. Son dirigeant en 1850, Jean Mouchel, est transformé en M. Féréor, directeur dans le livre de la comtesse. D'autres vitrines dispersées dans les pièces rassemblent les objets incontournables des oeuvres de la comtesse : la poupée de cire des Malheurs de Sophie, le service à thé ou le nécessaire à couture des Petites filles modèles... qu'elle écrira pour ses petits enfants30 Cette statue, qui représente pour beaucoup d'entre nous le début du goût pour la lecture, grâce aux récits : les Mémoires d'un âne, les Malheurs de Sophie est en place d'honneur devant la mairie d'Aube32MERCI à nos organisatrices pour ce voyage qui entrera dans notre collection de bons souvenirs !
Repost 0
Published by defilsendentelles - dans defilsendentelles
commenter cet article
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 06:43

Joli médaillon en dentelle de Bayeux que nous montre aujourd'hui l'amie Andrée : Andrée005Fait de coton égyptien avec un nombre fluctuant de fuseaux, il alterne grrille Cantille et fond Alençon et a été réalisé sans diagramme.  Le carton est de Marie-Christine Delille.Andrée006

Repost 0
Published by defilsendentelles
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 07:01

Petites dentelles ou petits bouts d'chou ? Tous sont superbes et méritent d'être mis en valeur comme de vrais trésors !

C'est Yveline qui commence avec ses bandes de dentelle de Bayeux sur lesquelles elle a porté toute son attention. Pour les conserver et pouvoir les admirer, elle leur a préparé ces écrins appropriésYveline10 Yveline11Quant à Ginette, elle a d'abord encadré cette photo de petite fille, tout en jouant sur les couleurs coordonnées et en y ajoutant de mignonnes cocottes en papier.Ginette01 Elle nous présente ensuite une de ses productions dentellières : un marque-page venu de Bayeux qu'elle a valorisé dans ce cadre, tout en profondeur.Ginette02Ginette03

Repost 0
Published by defilsendentelles - dans Encadrement
commenter cet article
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 07:57

Vous allez comprendre aujourd'hui ce qu'est exactement une barbe (que vous avez pu admirer dans de précédents articles), grâce à la passion d'une de nos dentellières : Dédée à qui je laisse la parole :

 

            La  « barbe » d'une coiffe dite « à rencontre »* est une longue bande de mousseline bordée de dentelle ou toute en dentelle. Posée sur le bonnet de la coiffe, elle forme deux pans qui garnissent le devant de la coiffe et ces deux pans se dirigent vers l'arrière de la coiffe pour retomber sur les épaules.

*Les coiffes « à rencontre » ont été portées dans les années 1830 / 1840 jusqu'en 1850 / 1860 dans le Calvados ( Plaine de Caen, Plaine de Falaise, Bocage, Bessin )coiffe Balleroy dosDe nombreuses barbes ont leurs extrémités tuyautées. tuyautage 1On utilise, pour faire ce travail, un « fer à tuyauter » : sorte de ciseaux où les lames sont remplacées par deux cylindres en métal dont le diamètre varie selon la grosseur des « tuyaux » que l'on veut obtenir. tuyautage2 

            La « barbe » démontée, lavée, blanchie, passée dans l'amidon cuit, séchée, humectée, repassée est prête à être  tuyautée. Il faut chauffer les extrémités du fer... mais pas trop pour ne pas brûler la dentelle !tuyautage3 La belle Normande est prête à aller danser !

 

Repost 0
Published by defilsendentelles - dans Passions de nos adhérentes
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 09:40

Notre amie dentellière Elisabeth est spécialiste des réalisations originales voir l'article : "De l'imagination à la craponne"

Aujourd'hui, elle nous présente des poupées fabriquées pour ses petits enfants : un trio bien sympathique, tout en laine, des chaussures aux serre-tête dans les cheveux, en passant par les vêtements où Elisabeth a même utilisé le jacquard pour les pull-over :Elisabeth001

Avec leur bouille craquante et leurs drôles de cheveux en brins de laine cousus, ces poupées  feront fondre plus d’un petit enfantElisabeth003

Elisabeth002  Elisabeth004
Repost 0
Published by defilsendentelles - dans Passions de nos adhérentes
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 07:27

Après Annette et Ginette, Jeanine et Maryvonne, voici les deux dernières participantes à notre grand concours de femmes à barbe :

Dédée et Yveline, ou plutôt voici leur ouvrage terminé

Andrée003  Yveline008
la barbe de Dédée la barbe d'Yveline

 

Penchons-nous sur la finesse de leur travail pour mieux pouvoir les remercier de nous le faire partagerAndrée004Yveline009Alors, vous avez aimé ce concours de femmes à barbe ?

 

http://www.srcf.fr/forum/userimages/illu-note.gif 

 

 

Quant à moi, je vote pour...

Andrée003  Annette009  Ginette07  Jeanine01 Maryvonne010   Yveline008
Repost 0
Published by defilsendentelles - dans dentelle Bayeux
commenter cet article
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 09:09

Elisabeth est dentellière depuis peu de temps ; elle était du dernier voyage à Brioude, pour notre stage et elle y a appris à faire de la dentelle de Craponne. Elle y a réalisé cette jolie planche, nommée "FLORICABAS", dans le but de confectionner ce sac :Elisabeth01Terminé depuis l'été, elle a pu en profiter. D'un point de vue technique, ce modèle est réalisé avec 136 fuseaux (!!!) et du gros cordonnet. Il a été fait en lin.Elisabeth02Mais Elisabeth nous surprend toujours par son imagination... Devinez plutôt ce que cette jolie boîte de sa fabrication contient ?Elisabeth03De la dentelle de Craponne encore, mais comme Elisabeth ne se contente pas de réaliser des napperons tout "bêtes"... elle les met en scène : et voici un napperon en lin jaune d'or devenu danseuse !Elisabeth04 Approchons nous pour admirer ses jambes fines nées d'un fuseau ancien... Ses bras gracieux et sa tête sont figurés par un cure-pipe. Il ne manque plus qu'un petit air de musique et sa danseuse craponnaise est prête à virevolter !Elisabeth05Bravo, Elisabeth !

Repost 0
Published by defilsendentelles - dans dentelle de Craponne
commenter cet article
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 08:33

En ce beau dimanche, voici un beau napperon...Annette14

La planche (n°33) a été acquise à l'Hôtel de la dentelle de Brioude. Tout en lin, il a nécessité l'utilisation de 122 + et - 18 fuseaux pour le pourtour et encore 40 pour le centre qui a été réalisé après, car le nombre total de fuseaux aurait été trop important à gérer sur le carreau si tout avait été exécuté en une fois.

Grille, mat, point d'orge, point d'esprit, fond marguerite, cordes de 4, Annette, qui a réalisé ce modèle, a apprécié ce grand ouvrage de 30 cm de côté ; elle aime bien les angles...Annette16mais elle préfère le centre : Annette15Cependant, elle n'est pas complètement satisfaite de ses points d'esprit, trop irréguliers à son goût !.

Repost 0
Published by defilsendentelles - dans dentelle Cluny
commenter cet article
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 22:05

AG

Bien sûr, AG sont les initiales de "Assemblée Générale"... Assemblée générale qui s'est déroulée mardi soir dans de bonnes conditions : c'est normal, les membres de notre bureau sont tellement sympathiques, qu'elles ne peuvent qu'être réélues !01

Mais AG veut dire également "Ahhh ! que c'est bon la Galette !" ; en effet, nous avons clos cette assemblée dans la bonne humeur en partageant la galette des rois. 02Elisabeth, Brigitte et Thérèse ont été reines. 03D'ailleurs, je profite de cet article pour vous faire part d'un des hobbies de Brigitte : la collection des fèves de galette. Sans être fabophile, Brigitte garde les fèves qu'elle a "gagné" depuis des années... ce qui lui en fait une bonne quantité :04 05Bien sûr, on y trouve tout plein de personnages : ceux de la crèche, des santons de Provence, des personnages de bandes dessinées, des héros de toutes sortes, mais aussi des objets en plastique, en métal et de très jolis en porcelaine, comme ces faïences de Clamecy, ces adorables sabots et ces mignons coquetiers.06 Voici sa dernière fève acquise lors de notre AG : un poisson bleu qui cotoie sa préférée : un personnage en porcelaine, le premier en couleur qu'a trouvé notre amie dentellière.07A bientôt !

Repost 0
Published by defilsendentelles - dans Passions de nos adhérentes
commenter cet article
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 07:55

Suite de l'article : C'est maintenant Jeanine et Maryvonne qui ont terminé le challenge : réaliser cette barbe de coiffe normande en dentelle de Bayeux, sans diagramme, admirons le résultat :

Jeanine01  Maryvonne010

La barbe de Jeanine est en coton blanc cassé, tandis que celle de Maryvonne est en coton noir : quelle finesse dans l'exécution !Jeanine02 Bien travaillé, les filles !Maryvonne011

Repost 0
Published by defilsendentelles - dans dentelle Bayeux
commenter cet article