Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De Fils en Dentelles et Broderies
  • De Fils en Dentelles et Broderies
  • : "De Fils en Dentelles", née en 2005 fait découvrir et partager la passion de la dentelle, transmettre le savoir dentellier afin de sauvegarder ce patrimoine culturel : Torchon, Cluny, Danoise, Bayeux, Craponne, Lille.... Nous partageons aussi les passions personnelles de nos adhérentes : cartonnage, broderie traditionnelle, tapisserie à l'aiguille... et broderie Japonaise, ou « Nuido » Ainsi, depuis 2011, notre association se nomme : De fils en Dentelles et Broderies
  • Contact

Nos stages ouverts à tous

    Saison 2016- 2017

Cours au Centre Culturel Paul Eluard

14550 Blainville sur Orne

    Dentelle aux fuseaux

(Torchon, Cluny, Craponne, Danoise,

 Bayeux, Blonde de Caen)

  Mardi : 13H30 - 19H

Mercredi : 14H00 - 17H30

Jeudi : 14H00 - 17H30

 

 Possibilité de stage de 3 jours

dans l’année.

 

 

  Broderie Traditionnelle Japonaise

  Cours bimensuels à l’année :

Vendredi : 13h30 à 16h30 

 

 Stage de Broderie Japonaise « Nuido »

4 jours  Possibilité de fractionner le stage en

    2x2 jours

 Stage d’initiation à la Broderie Japonaise

 3 jours

 Prêt du matériel (métier, aiguille) pendant le stage

Tarifs donnés en nous contactant :

Contactez-nous au 02 31 95 46 13 !

Recherche

Tous à vos agendas !

    "De Fils en Dentelles et Broderies" vous propose des stages de Broderie japonaise.

Il est néanmoins possible de venir toute l'année ! (hors vacances scolaires). Le matin, vous serez seul(e) avec notre professeur et l'après-midi, vous serez intégré(e) au groupe des autres stagiaires. N'hésitez pas à nous téléphoner pour en savoir plus ! 

29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 06:39

Lundi 18 Mai : c'était le voyage annuel des dentellières...  Levées tôt pour une destination originale, parfois accompagnées de leur amie ou de leur mari, les voilà déjà arrivées à la gare maritime de Saint Malo grâce à Jean-Luc, le chauffeur du bus de la ville, qui les a conduites sans encombre au pied du ferry.

Partis à 37 de Blainville, nous ne sommes montés qu'à 35 sur le bateau  : Catherine et Jean-Pierre devaient avoir envie de visiter les remparts de St Malo car ils n'avaient leur carte d'identité en règle et les douaniers ne les ont pas laissés passer :

Nous voilà installés pour une belle traversée... avec café et biscuits compris :

Bon vent , Christiane ! Bon appétit, Claire ! ... ça y est, c'est parti !

Pendant que quelques unes admirent, depuis le pont du ferry, le soleil monter à l'horizon :

 

... d'autres font la queue devant le guichet du ferry pour changer leurs Euros en Livres Jersiaises :

La mer n'est pas très calme et nous sommes contents d'arriver, car déjà 4 ou 5 d'entre nous sont malades... Ce n'est pas simple d'entrer et de sortir de cette île Anglo-Normande : nouvelle vérification des papiers ... OUF ! On y est !

 
 

 

Et comme nos organisatrices ont bien tout prévu, un bus conduit par un guide francophone, du nom de Jean-Paul, nous attend devant la gare maritime à Saint Hélier :

Nous sortons de la ville rapidement, direction le Sud Est, pour un tour de Jersey commenté. En passant, notre guide, drôle et expérimenté nous montre une des rares horloge à vapeur, le port de plaisance...

 

La côte défile sous nos yeux..., le ciel est bleu, nous apprécions le paysage,

d'autant plus que notre chauffeur nous arrête quelques kilomètres plus loin pour une pause , dans le petit port de Gorey, au pied du château de Montorgueil :

 

Jusqu’à la construction d’une prison à St Hélier, ce château médiéval servait de prison de l’île où le gouvernement britannique a emprisonné des agitateurs. Jusqu’à la construction d’Elizabeth Castle à Saint-Hélier au début du XVIIe siècle, Mont-Orgueil servait généralement de résidence aux gouverneurs de Jersey.

C'est l'occasion pour nous de faire fonctionner les appareils photos :

 

ou bien, c'est selon, les téléphones publics :

 Allo, Jean-Pierre ?
Alors, c'est beau St Malo ?

Ici, il y a du vent !!!

Et nous voilà repartis vers le Nord Est, toujours en longeant la côte. C'est splendide : La campagne est verdoyante, les fleurs sauvages colorent les prairies et les landes, les jolis petits ports de pêche alternent avec de magnifiques plages de sable fin baignées d'eau turquoise et les routes qui portent toutes un nom français filent le long de la côte découpée. C'est là que l'on apprécie l'expérience de notre chauffeur (qui laisse la priorité aux animaux, écureuils, canards...) !


Au passage, Jean-Paul nous parle de l'économie du pays : 3ème revenu du PIB : l'agriculture :

 

 C'est la culture des pommes de terre, dont ils font deux récoltes par an, qui l'emporte.

 Ils élèvent également ces jolies petites vaches blondes au museau noir cerné de blanc, car elles sont bonnes laitières.

La côte nord est la région la plus sauvage de Jersey. Les hautes falaises abruptes, recouvertes de bruyères et de fougères, renferment de nombreuses grottes, dont certaines ne sont accessibles que par bateau. Ces mêmes falaises fournissent un arrière-plan spectaculaire à certaines des plus belles baies de l'île, comme la jolie petite plage de "Bonne nuit" :

Au Nord Ouest, c'est sur la grève de Lecq que nous dépose Jean-Paul, pour une pause plus longue qui nous permet de faire les touristes... (2ème revenu du PIB)

A part sa plage magnifique et sa cafétaria-magasin de souvenirs, on y trouve une caserne : Cette caserne abritait les troupes de garnison stationnées sur l’île lorsque les habitants redoutaient l’invasion de Napoléon. Construite il y a près de 200 ans, c’est la seule caserne qui reste encore à Jersey, et elle est transformée en logement de villégiature.
Son gros sable doré fait de la Greve de Lecq une plage parfaite pour toute la famille. La baignade est sans danger sauf en cas de houle.
Nous reprenons le bus pour terminer notre tour par la côte Ouest, baignée par le Golf Stream :
jusqu'au phare de Corbière, d'où l'on a, au milieu de fleurs extraordinaires, une vue spectaculaire :
Nous reprenons le bus pour rejoindre St Hélier, ...

en passant près de ce monument dédié aux survivants d'un naufrage , "sauvés pour s'être tous tenus la main" et en s'arrêtant une dernière fois chez un habitant "original" qui a décoré son domaine de coquillages

 

Le repas de midi nous est servi à l'hôtel Mayfair :

 
   

 

Puis, nous nous éparpillons dans la capitale de l'île anglo-normande pour une visite en toute liberté, où le plan de la ville nous sera utile ! :

lèche-vitrine :
shopping :
ballade dans la rue piétonne :
appréciation des statues locales :
 celle de la libération, inaugurée par le Prince Charles
   celle des vaches jersiaises
   accompagnées de leur veau...
visite du marché couvert, à la recherche du fameux lys de Jersey...
 
   
   
   
repos sur une place ombragée de cette ville proprette
 
où circulent banquiers, financiers et autres traders... il faut dire que la finance est le 1er revenu du PIB, paradis fiscal oblige...
 

 

 

C'est déjà l'heure du départ, la journée a été enrichissante, elle a passé trop vite et nous voilà de nouveau à la gare maritime où certaines d'entre nous subissent une fouille en règle ...  ! )
Il n'empêche que ce 18 Mai restera un bon souvenir, d'autant plus que nous savons maintenant que nous serons à nouveau bien accueillis :

Partager cet article

Repost 0
Published by defilsendentelles - dans defilsendentelles
commenter cet article

commentaires

stephane 31/05/2009 01:21

Merci pour ce "reportage photo" cela nous a permi d'être du voyage avec vous ...Labonne humeur était de mise et cela fait plaisir à voir .SD

magali 29/05/2009 13:39

Ah Jersey, j'aimerais tant y retourner... La destination de mes voyages scolaires quand j'étais au collège à Colombelles (14)... C'était presque devenu un rituel mais quelle magnifique destination!